Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2010

Chaudes-Aigues, porte sud du thermalisme auvergnat

source du par plan large - FLM 2010.jpg

Jaillissante bouillante des profondeurs de la terre, l'eau diffuse ses bienfaits dans les vallées du Remontalou et du Lévandès. A Chaudes-Aigues, si l'hiver cette eau bénéfique est surtout consacrée au chauffage des maisons, à la belle saison elle est principalement utilisée pour soulager les corps stressés, fatigués ou malades. L'ambiance paisible du site est propice aux soins et à la détente.

 

rue fleurie - Chaudes-Aigues - FLM 2010.jpg

Situé au sud-est du Cantal, à une vingtaine de km de Saint-Flour, ce charmant village est la station thermale auvergnate la plus méridionale. Elle est bordée à l'ouest par les monts d'Aubrac, à l'est par les gorges escarpées du Bès, au sud par la vallée de la Truyère dominée par le Puy de la Tuile, massif granitique culminant à 1280 mètres...


église - manoir - chaudes aigues - FLM 2010.jpg

 

Au nord de cette montagne, l'aire d'émergence de Chaudes-Aigues comporte une trentaine de sources d'eaux chaudes naturelles qui font sa richesse. L'eau du village est généreuse en oligo-élèments et possède une forte teneur bicarbonatée sodique. Unique station thermale du Cantal, Chaudes-Aigues est spécialisée dans le traitement thérapeutique des rhumatismes et des séquelles post-opératoires ou traumatiques.

 

pierres - Chaudes-Aigues - FLM 2010.jpg

 

C'est au centre du village que surgit la fameuse source du Par, l'une des eaux les plus chaudes d'Europe (82°c) au débit de 300 litres/minute. Au début du siècle dernier, les bouchers utilisaient cette eau bouillante pour y laver (épiler: "parer") la peau des cochons qu'ils venaient de tuer.

 

source du par zoom - FLM 2010.jpg

Sur cette petite place se trouve aussi "Geothermia", le musée européen de la géothermie et du thermalisme. Il présente au public le contexte géologique et explique l'origine volcanique de l'eau brûlante. La rétrospective, locale et extra régionale, retrace l'évolution de l'utilisation du précieux liquide : des thermes romains aux techniques de cures actuelles en passant par le premier réseau de chauffage urbain en 1332. Depuis l'Antiquité, l'eau chaude est le fil conducteur de l'histoire locale et la richesse de tout un territoire.

 

place source du par musée - FLM 2010.jpg

Or liquide de l'Auvergne, le thermalisme est en effet une ressource naturelle importante pour la région qui compte 9 stations et accueille la station d'Evaux-les-Bains (Limousin) ainsi que celle de Bourbon-Lacy (Bourgogne sud) dans son groupement professionnel "Thermauvergne".

 

gorges de la truyère-barrage de lanau - FLM 2010.jpg

L'association Thermauvergne a chiffré pour 2008 à 858 430 nuitées en hébergements marchands classés (hôtels et campings) entre mai et septembre*. Selon ce groupement professionnel, le secteur économique du thermalisme dans la région apporte 1100 emplois directs et 8500 emplois indirects et induits. Enfin, d'après le Conseil Régional d'Auvergne, le dernier chiffre d'affaires publié pour les établissements thermaux est de 34,3 millions d'euros.***


Forte de la reconnaissance des bienfaits de la thérapie thermale par l'académie nationale de médecine et d'une tradition séculaire, l'activité curiste a de beaux jours devant elle. Autre atout : le développement du tourisme vert en France. Il pourrait apporter une nouvelle clientèle aux établissements thermaux.

 

toits de chaudes-aigues - FLM 2010.jpg

 

François Le Moing - Planetimago, juillet 2010

 

En savoir plus (notes, sources, sites):

* source INSEE - SPOT Auvergne - Ministère du Tourisme - Thermauvergne
** source Cabinet Détente 2003
*** source site internet auvergne.fr

www.auvergne.fr

www.thermauvergne.com

http://www.chaudesaigues.com/

13:59 Écrit par Planetimago | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.