Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2011

Côte d'Albâtre : un joyau vulnérable

falaise d'aval, etretat

Falaise d'Aval à Etretat

 

La spectaculaire beauté du paysage séduit toujours autant ses admirateurs. La renommée internationale des falaises d'Etretat n'est donc pas étonnante. Mais la dégradation naturelle du relief, comme le difficile équilibre entre activité humaine et biodiversité rendent le site fragile. Erosion accrue, tourisme de masse, projets industriels : des dangers menacent l'un des trésors de la côte du Pays de Caux.


Ces menaces ne sont pas spécifiques à Etretat. En effet, les scientifiques constatent une accélération globale de l'érosion des côtes européennes, sous l'effet du changement climatique, mais aussi en raison de la crise sédimentaire (blocage des sédiments par les barrages établis sur les cours d'eau). Parallèlement, la population de la zone littorale s'accroît, entrainant une augmentation des risques. Des données publiques permettent d'évaluer ces problématiques. Ainsi, l'étude Eurosion fait le point sur l'érosion côtière en Europe.

 

etretat

Station balnéaire d'Etretat

 


Un paysage exceptionnel

Ancien petit port de pêche, la commune d'Etretat est devenue une célèbre station balnéaire dont les atouts naturels ont été portés à la postérité par de nombreux peintres et écrivains depuis le XIXe siècle.

 

 

pays de caux, etretat

 Vue sur le Pays de Caux

 

 

Situées dans le département normand de Seine-Maritime, dans le Pays de Caux, entre Fécamp et Le Havre, les falaises d'Etretat sont formées de calcaire du Crétacé supérieur (de - 99,6 à - 65,5 millions d'années) constitué principalement de craie blanche à silex. Moins hautes que celles du cap Fagnet près de Fécamp, elles sont tout de même très impressionnantes par leurs dimensions : entre 75 et 84 mètres au maximum.

 

falaise d'amont, etretat

Craie blanche à silex

 

Sous les coups de boutoirs des vagues, mais aussi à cause de la pluie et du gel, la destruction progressive des falaises se poursuit. Même si cela reste peu visible pour les touristes de passage. Les collectivités de la côte mènent des opérations pour lutter contre l'érosion mais la situation est complexe. Les éboulements sont fréquents. Mieux vaut ne pas trop s'approcher du bord des apics. Ni rester dessous sur les plages. Des roches viennent parfois s'écraser en contrebas. Commence alors, par le va-et-vient des vagues, le long travail de polissage des fragments de calcaires et des silex, qui donnera ces plages de galets typiques de la région. Cette érosion a modelé une suberbe Aiguille et trois belles arches : la Manneporte, la Porte d'Amont et la Porte d'Aval.

 

aiguille, arche, falaise d'aval, etretat

Aiguille et arche de la Falaise d'Aval

 

Une biodiversité à protéger

Ce patrimoine géologique s'accompagne d'une faune et d'une flore remarquables sur la Côte d'Albâtre. Celles des falaises et du bord de mer, mais aussi des valleuses, vallées côtières asséchées. Dans le pays de Caux, ces dépressions permettent un accès à la mer. Elles abritent de nombreuses espèces d'oiseaux, d'insectes, de poissons, de mammifères et de plantes.

La richesse de la faune et la flore locale est cependant mesurable par la présence d'espèces rares, menacées, protégées : faucon pèlerin, sterne arctique, tarin des aulnes, papillon Némurien, hippocampe, phoque marin, orchis à fleurs lâches, sèneçon laineux... On trouve aussi des végétaux constituant un potager naturel avec les espèces sauvages de chou (marin, des falaises), Criste marine (fenouil), la carotte porte-gomme...D'autres éléments de cette biodiversité sont plus communs : oiseaux répandus comme le goéland argenté ou le cormoran. Sans oublier des mammifères de tous poils : lapin, musaraigne, renard...

 

goéland argenté, etretat, falaises

 Goélands argentés

 

Ce trésor est jalousement gardé par des habitants de la région et les amoureux de la nature. Aussi, les plans de développement industriels et urbains font l'objet d'une surveillance attentive. En témoigne la polémique concernant le projet de terminal méthanier du cap d'Antifer au sud d'Etretat, dossier semble t-il abandonné aujourd'hui.

La renommée des falaises d'Etretat est internationale. Elles attirent 2 millions de touristes par an. Leur importance environnementale est déjà reconnue puisque le site est placé en zone Natura 2000 (Site d'Intérêt Communautaire pour la Côte d'Albâtre et Zone de Protection Spéciale pour deux de ses secteurs).

Pourtant la qualité patrimoniale de ce joyau normand pourrait lui valoir un autre classement d'un label national, sinon international, afin de lui assurer une meilleure conservation et promotion. Les falaises d'Etretat ne possèdent d'ailleurs pas le label "Grands Sites de France", attribué par le Ministère de l'Écologie, de l'Énergie du Développement Durable et de la mer. A la différence de la Pointe du Raz, des Gorges du Verdon ou du Pont du Gard.

Elles ne se trouvent pas non plus parmi les membres du réseau de ce programme (37 sites membres en 2011). Cependant, d'après Wikipédia, les falaises d'Etretat seraient comprises dans le plan "Opération Grand Site" (ou en aurait déjà bénéficié) de ce ministère (cf. carte de 2007) ayant pour but la "réhabilitation" et la "gestion pérenne" du lieu, en partenariat avec les communes concernées pour lesquelles des retombées économiques sont aussi espérées.

 

falaise, etretat

La végétation s'agrippe aux parois des rochers

 

Ce succès a malheureusement aussi une conséquence négative. Par leur marche et leurs prélèvements (végétaux, galets) le long des falaises et sur les plages, souvent sans le savoir ou y prêter attention, les millions de visiteurs perturbent voire détériorent l'écosystème côtier. Certaines espèces végétales sont toujours menacées.

 

falaise, etretat

Au bord des falaises, il est difficile de concilier tourisme et conservation de la nature.

 

Aussi, des collectivités et des associations de la région œuvrent pour mettre en valeur et protéger cet univers. Les guides nature sont là pour faire découvrir à un public avisé les merveilles locales, des trésors inconnus de la plupart des visiteurs préférant les bains de foule. A Etretat, lors de balades en petits groupes, Cyriaque Lethuillier transmet ainsi aux visiteurs son savoir et sa passion d'une nature belle mais fragile. En espérant une plus large prise de conscience des admirateurs des falaises.

  

François Le Moing

 

BALADE EN PHOTOS

  

chapelle_mdef.jpg

La chapelle dominant la plage d'Etretat

arche_mdef.jpg

Balade sous une arche de calcaire

baigneurs_mdef.jpg

Dans un bain revigorant

eau_claire_mdef.jpg

Une eau limpide

grande_arche_mdef.jpg

La Porte d'Aval

promontoire_mdef.jpg

Un promontoire pour les goélands

 

falaise_aval_mdef.jpg

Falaise d'Etretat

 

galets_mdef.jpg

Galets de silex

 

goeland_mdef.jpg

Goéland argenté sur son piton rocheux

 

helico_mdef.jpg

La Protection Civile reste vigilante

plage_mdef.jpg

Promeneurs près de l'Aiguille

contre_jour_mdef.jpg

Contre-jour, Falaise d'Aval

chardonneret.jpg

 Chardonneret aux aguets

bourdon_mdef.jpg

Pas de sieste pour le bourdon

IMGP7523_mdef.jpg

Au loin vue sur la baie de Fécamp et son champ d'éoliennes

calcaire_plage_mdef.jpg

Des concrétions calcaires en guise de plage. Pour apprentis fakirs.

 

EN SAVOIR PLUS

Le travail de Cyriaque Lethuillier, guide nature à Etretat :

Article "Etretat se visite aussi pour sa faune et sa flore"

publié dans le quotidien Le Figaro, le 4 novembre 2009

Interview audio " A la découverte des falaises d'Etretat "

diffusée sur RTL, le 31 octobre 2009

Le site web Naterra, de Cyriaque Lethuillier

 

L'environnement en Normandie

Article sur Wikipedia

La flore et la faune à Saint-Jouen Bruneval

 

Le projet de terminal méthanier d'Antifer

Article " Guy Le Mignot : « Le projet gazier d'Antifer ne renaîtra pas »"

publié dans le quotidien régional Paris Normandie, le lundi 7 février 2011

Article " Terminal méthanier d'Antifer : Gaz de Normandie se donne six mois "

publié sur le site web Mer et Marine, du groupe Le Télégramme, le 20 janv. 2010

Article " Terminal méthanier : la polémique enfle à Antifer "

publié dans le quotidien régional Paris Normandie, le jeudi 6 janvier 2011

 

Défense de l'extension de la zone Natura 2000

Action de la commune de Saint-Jouen Bruneval

 

Etretat

Office de tourisme d'Etretat

Etretat sur Wikipedia


La Côte d'Albâtre

La Côte d'Albâtre sur Wikipedia

Article " Côte d'Albâtre, grande muraille cauchoise ", publié par l'Université du Havre

 

Le label Grands Site de France

site officiel des Grands Site de France

Article " Label "Grands sites de France"  " sur Wikipedia

07:54 Écrit par Planetimago | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.