Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2013

A fleur de Terre ...

La lumineuse beauté des paysages du massif du Blayeul au nord de Digne-les-Bains saisit les visiteurs. Mais par delà l'esthétique, bien suffisante, pour retenir les voyageurs, ces montagnes sont aussi un fantastique livre d'histoire de la Terre.



De Dignes, en empruntant la D900A vers Barles, on longe tout d'abord La Bléone une belle rivière de montagne puis son affluent, le Bès un impétueux torrent, qui prend sa source dans la région de Seyne. Deux kilomètres après le village d'Esclangon, la vallée du Bes se resserre et la route serpente entre  des falaises abruptes, ce qui a valu à cette rivière le nom de « Petit Verdon ». 

Escalangon,vélodrome,Barles, Alpes La clue de Barles  

Le premier resserrement est la clue de Pérouré, une gorge qui entaille une épaisse barre calcaire de la fin du Jurassique (au Portlandien soit environ -140 millions d'années).

A l'entrée de la clue on peut admirer des plis magnifiques dans des bancs calcaires, véritables enregistrement du temps, et qui suggèrent l'existence de cycles assez réguliers dans la sédimentation. Plus au nord, la clue de Barles est aussi un étonnant défilé à travers lequel la rivière se faufile en coupant des barres rocheuses redressées, datant également de la fin du Jurassique. Cette clue maque la limite entre les Alpes et la Provence,  et à son entrée sud se dresse un cairn de pierre en forme d’œuf.

 Goldworthy,BarlesSentinelle de Goldworthy
      

De quel monstrueux saurien devait-il assurer la descendance ? se demandera sûrement le voyageur qui a en mémoire la démesure de la vie au Jurassique. Peut-être l'artiste Andy Goldsworthy avait-il en tête tout cela lorsqu'il posta là l'une de ses Sentinelles, expression de Land Art ? Deux autres Sentinelles du même artiste gardent aussi la région : l'une dans la vallée du Vançon, et l'autre dans celle de l'Asse. Sur quel désert de Tartares veillent-elles ?

En aval de la clue de Pérouré, un sentier serpente sur le flanc est de la vallée et mène au site de l’ancien village d'Esclangon. Ce hameau, soumis à l'exode rural, fût totalement abandonné dans les années 50. Le « refuge d'art » du vieil Esclangon abrite une autre œuvre d'Andy Goldsworthy : un serpent en argile rouge. 

Si le temps se marque ici par l'abandon des lieux par les hommes, il se matérialise aussi dans la tourmente minérale du paysage.

Ainsi, tout le long du chemin le randonneur pourra découvrir des explications sur la géologie des paysages qui s'offrent à son regard et sur le formidable remue-ménage que fut et que continue d'être le soulèvement des Alpes.

P7127088.JPG

 L'enregsitrement du temps

 Le site de l'Esclangon offre notamment un panorama extraordinaire sur un pli couché baptisé par les géologues le « vélodrome ». Des générations de géologues, de toute l'Europe, sont venus étudier ici la géologie alpine, découvrir les manifestations de la tectonique des plaques et apprendre à déchiffrer l'histoire de la Terre, notre histoire.

 

Vélodrome,Barles

 Le "vélodrome" vu du site de l'Esclangon

 P7127063.JPG

Des panneaux pour comprendre, sans s'en faire toute une montagne.

On est ici au cœur de la réserve géologique de Haute-Provence, la plus grande d'Europe, créée en 1984 et étendue en 1989, (elle concerne 59 communes) qui a pour mission de protéger et valoriser le patrimoine géologique local. De fait, ce territoire recèle des sites et des paysages remarquables, comme la dalle à ammonites (daté du Jurassique inférieur, soit environ -190 millions d'années) située à la sortie de Digne, le squelette d'ichtyosaure de la Robine, ou des traces fossilisés de pattes d'oiseau dans les sédiments d'une plage marine qui permettent de reconstituer un véritable « instantané » de vie d'il y a 20 millions d'années. Les pierres de cette région témoignent de l'existence à l'ère secondaire du bassin océanique nommé Téthys, de sa fermeture dès le Crétacé puis d'une collision continentale entre l'Afrique et l'Europe, il y a 30 millions d'années, qui a donnée naissance à la chaîne alpine. Un concentré d’histoires, un fantastique désordre …

P7127041.JPG

P7127051.JPG

Figures de courants dans les sédiments Fossiles de la Téthys

P7127097.JPG

P7127098.JPG

 Ichtyosaure de la Robine, démonté ...   ... et imaginé dans son milieu.

A l'heure des interrogations sur le devenir de notre planète, la géologie, et particulièrement la reconstitution des paysages est une source précieuse d'informations. Si le patrimoine géologique est assez époustouflant, et bien mis en valeur, cette région, à la limite de la Provence et des Alpes, possède aussi une très intéressante diversité floristique et faunistique.

P7127100.JPG

P7127049.JPG

La dalle à amonites pès de Dignes, dont une
reproduction est partie au Japon.
 Notre époque ... sous son meilleur jour.

Bref un lieu de plaisir sans réserve pour les yeux et pour l'esprit … curieux.

 Planetimago

Pour en savoir plus :

 


21:27 Écrit par Planetimago | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.